HISTORIQUE

Logo UNAKAM page historique

Notre association, loi 1901, fondée en 1923, vise à l’intégration sociale des personnes aveugles et malvoyantes par la profession de Masseur-Kinésithérapeute.

Histoire de l'école des masseurs aveugles

L’école du Docteur Félicien Fabre

C’est en 1905 que le Docteur Félicien Fabre découvrit que des masseurs aveugles exerçaient des massages, à titre privé, dans des lieux de cures médicales auprès de sources d’eaux minérales.
Pour éviter la peur des gens, il fallait créer une école de masseurs aveugles digne, école Félicien Fabre à Paris en 1906 et instaurer un diplôme d’infirmier-masseur.
En 1929, ce diplôme national vu le jour pour tous.

En 1946, les diplômes d’infirmier-masseur et gymnaste médical, furent réunit en un diplôme national de masseur kinésithérapeute. Avec intégration des ressortissants des 2 précédents.
La durée des études a été fixée à deux ans (pratique en centre hospitalier comprise).

Après 1969, cette même durée fut portée à 3 ans, comprenant un stage d’un mois le matin la première année, puis 8 stages dont un à temps plein, pour la deuxième et troisième année.
A l’issue de ces études, le diplôme comprenait : les notes des stages (à l’hôpital), une épreuve écrite et une autre orale sur un cas clinique, un interrogatoire concernant la législation et la déontologie du métier.

De nos jours, le diplôme a été modifié, les notes de stage existent toujours mais l’élève doit constituer le « 15 pages », document avec bibliographie qu’il viendra soutenir devant un jury de professionnels.

HISTOIRE D'UNAKAM

  • Fondation

    En 1923, M. Fabre et M. Raymond Lejal, fondaient pour les anciens élèves, et pour les élèves débutants, le siège de l’association des « Union des Masseurs Aveugles ».
    Ce syndicat d’abord, puis association loi de 1901, a pour but : aider les jeunes diplômés, les pousser à s’intégrer dans la profession, leur apporter un suivi des études en organisant des stages, bibliothèques adaptées, la publication d’un journal (parlé ou sur internet).
    Un autre but est de réunir les masseurs-kinésithérapeutes, pour permettre la diffusion des acquis : conseils, trucs et adaptations tant des appareils que des pratiques du métier.

  • Centre professionnel

    Raymond Lejal pensa au cours des années 1950, apporter une aide plus tangible, en offrant auprès de lui, la possibilité d’un exercice professionnel, en créant le centre Lejal (99 Bd Haussmann 75008 PARIS FRANCE).

  • Aujourd’hui

    Depuis, ce centre et siège de l’Unakam (nouveau nom de notre union) déménagea 85 rue de Hauteville PARIS FRANCE.
    Y exercent de nos jours, quelques Masseurs Kinésithérapeutes Déficients Visuels, qui aident aux premiers pas de jeunes confrères, tout en prodiguant des soins aux patients.
    En 2006, nous avons fêté à la fois :
    – Les anniversaires des 100 ans du début des études de notre profession,
    – Les 83 ans de services de notre association,
    – Les 60 ans de la création du diplôme national de masseur kinésithérapeute (1946).
    L’UNAKAM a invité à ces titres de nombreuses personnalités dont le ministre de la santé courant janvier 2007.